Fondation de l'Avenir Recherche et innovation en santé

3 questions à Mickaël Miro-Padovani

11.01.2018
Miro-Padovani

Mickaël MIRO-PADOVANI, 30 ans, est interne en urologie au CHU Henri Mondor de Créteil. Il a été récompensé du Prix Spécial des Chirurgiens de l’Avenir en 2017.

Mickaël Miro-Padovani

Sur quoi avez-vous travaillé au cours de votre année de recherche ?

J’ai participé au développement préclinique d’une thérapie dans le cancer de la prostate. Il s’agit d’une thérapie innovante que nous avons testée sur des cancers très avancés,  métastatiques et résistants à la castration. Les patients souffrant de ce type de cancer de prostate ne bénéficient pas encore des dernières innovations en matière de cancérologie liées à l’émergence des thérapies ciblées et de l’immunothérapie, comme c’est le cas pour les cancers du colon, du sein ou de la peau par exemple. Nous avons travaillé sur une molécule issue de la biodiversité, un peptide qui est extrait de la peau d’une grenouille amazonienne (phylomedusa). Il s’agit d’un peptide appartenant à la grande famille des peptides antimicrobiens cationiques et qui possède des propriétés anti-tumorales sur diverses lignées cancéreuses. Notre équipe du CHU Henri Mondor  a associé à ce peptide une hormone afin de cibler spécifiquement les cellules tumorales prostatiques.

 

Quelle est l’origine de votre vocation de chirurgien et pourquoi avez-vous souhaité faire de la recherche ?

Je n’avais pas forcément de vocation chirurgicale au départ, seulement celle de la médecine et donc de soigner les malades, par tous les moyens. Et puis la chirurgie s’est imposée : c’est une passion d’utiliser ses mains pour guérir, de joindre l’action à l’esprit, et c’est une satisfaction immense d’avoir un impact direct sur la santé des patients par le geste opératoire. L’intérêt de l’année de recherche est majeur pour comprendre de la manière la plus précise, la plus profonde possible la pathologie que l’on traite tous les jours au chevet du malade. C’est important d’être très précis dans ce que l’on sait pour soigner avec le plus de conviction possible les patients.

 

Que représente ce Prix des Chirurgiens de l’Avenir pour vous et comment envisagez-vous la suite de votre parcours ?

C’est une belle reconnaissance du travail individuel et de l’équipe avec laquelle on l’a effectué. Pendant cette année de Master, j’ai eu le plaisir de vivre l’expérience concrète de la recherche académique. Voir que les résultats sont positifs et voir aboutir le fruit d’un travail d’équipe est une réelle satisfaction. Cette distinction est aussi un encouragement pour poursuivre une carrière de recherche, que ce soit de manière académique ou pas. Je ne sais pas encore exactement comment je vais utiliser ce Prix, mais il est absolument certain que ce genre de soutien financier est indispensable pour suivre un parcours hospitalo-universitaire (participation aux congrès, année de mobilité à l’étranger ou encore thèse de sciences), parce que c’est quand même une longue aventure….

10e édition des Prix des Chirurgiens de l'Avenir

Mickaël Miro-Padovani Mickaël Miro-Padovani Mickaël Miro-Padovani Mickaël Miro-Padovani Mickaël Miro-Padovani Mickaël Miro-Padovani