Fondation de l'Avenir Non classé

Une conférence mutualiste pour mieux comprendre le cerveau

30.10.2017
© laurent rouzaud

Mardi 17 octobre, près de quatre cents personnes sont venues assister à la conférence « Le cerveau dans tous ses états » organisée à Clermont-Ferrand par la Fondation de l’Avenir en partenariat avec la Ville, la Mutualité Française Puy de Dôme, la Matmut, Eovi Mcd, Harmonie Mutuelle et la Bfm. Quatre spécialistes étaient réunis pour emmener le public clermontois dans un voyage fascinant au cœur du cerveau.

« C’est quasiment un voyage en terre inconnue que nous nous apprêtons à faire avec cet organe particulier et fascinant qu’est le cerveau », annonce Dominique Letourneau, président du Directoire de la Fondation de l’Avenir. Dans la salle, étudiants en soins infirmiers ou en médecine, professionnels de santé, responsables mutualistes, personnes concernées ou simplement curieuses, ont pris place dans le bel écrin de l’Opéra-Théâtre que la ville de Clermont-Ferrand a mis gracieusement à disposition de la Fondation. La journaliste Marie-Catherine Merat anime les débats.

« Je travaille sur l’imagerie du cerveau et ce qui est nouveau est que nous pouvons aujourd’hui voir le cerveau en direct, explique le Pr Jean-Jacques Lemaire, neurochirurgien au CHU de Clermont-Ferrand, coordinateur médical de l’événement. Nous visualisons des phénomènes totalement inaccessibles auparavant, que nous essayons chaque jour de traduire en nouvelles solutions pour les patients. »

Le cerveau dans tous ses débats

Pendant deux heures d’échanges et de questions, Pr Radhouane Dallel, professeur des Universités-Praticien hospitalier (Faculté de Chirurgie dentaire, UCA), le Pr Pierre-Michel Llorca, psychiatre au CHU de Clermont-Ferrand et Monsieur Guillaume Vallet, maître de conférence en psychologie (UCA), ont dressé avec le Pr Lemaire un panorama des dernières avancées sur le cerveau.

Plasticité cérébrale, renouvellement des neurones (neurogénèse), contrôle de la douleur, importance de l’activité physique ou encore rôle clé des cellules gliales, que l’on croyait inertes, dans l’apparition de certains troubles psychiatriques notamment, autant de thématiques qui ont montré à la fois l’étendue des progrès réalisés et le chemin restant à parcourir.

« Nos engagements sont simples : donner un peu plus de moyens à ceux grâce auxquels on arrive à progresser et mettre à disposition des malades les possibilités offertes par le progrès le plus rapidement possible », a rappelé en conclusion Étienne Caniard, président du Conseil de Surveillance de la Fondation de l’Avenir.

REMERCIEMENTS :

La Fondation de l’Avenir souhaite remercier chaleureusement Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, pour la mise à disposition de ce magnifique lieu qu’est l’Opéra-Théâtre, Marc Aubry, président de la Mutualité Puy-de-Dôme, pour sa mobilisation et Christiane Borge, déléguée territoriale de la Fondation (MGEFI-MASFIP), pour son investissement à la réussite de cette conférence.