Fondation de l'Avenir Partenariats

Un engagement mutualiste pour un renouveau de la prévention d’Alzheimer

22.09.2017
Alzheimer 2017 - copyright ©grainedudesert

Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle et Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, ont remis le 21 septembre le Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer 2017 au professeur Sandrine Andrieu.

C’est devant une vingtaine de convives, et notamment en présence de Catherine Touvrey, directrice générale d’Harmonie Mutuelle, que la chercheuse a présenté ses interrogations sur les acquis liés à cette maladie et a ouvert de nouveaux espoirs de prévention.

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, Harmonie Mutuelle et la Fondation de l’Avenir poursuivent leur soutien à des travaux de recherche innovants.« Et si nous faisions fausse route dans les essais de prévention ? », interroge Sandrine Andrieu, professeur de médecine (UMR 1027 Inserm – Université de Toulouse III) et praticien hospitalier au CHU de Toulouse, qui a été sélectionnée pour son projet « Améliorer la méthodologie des essais de prévention du déclin des fonctions cognitives liés à la maladie d’Alzheimer ».

Si l’amélioration des conditions de vie mettent en évidence un recul du risque de développer la maladie d’Alzheimer, pourquoi est-il considéré que les essais de recherche en prévention ont tous échoué ? « Nous avons utilisé jusqu’à présent des méthodes d’évaluation issues d’essais cliniques dans lesquels l’administration d’une molécule doit agir très rapidement sur un symptôme, explique Sandrine Andrieu. La maladie d’Alzheimer ayant une phase de latence très longue, l’hypothèse que je vais explorer est que certains leviers de prévention efficace n’ont pas pu être détectés dans ces essais pour des raisons méthodologiques. »

Dominique Letourneau a salué un projet particulièrement original et ambitieux. « Si certains de nos acquis devaient être réinterrogés, peu importe ; nous voulons faire progresser la connaissance et qu’elle puisse rapidement s’organiser dans les pratiques ». En France, près de 850 000 personnes vivent avec Alzheimer. « Notre quotidien, c’est d’aider et d’accompagner les patients et leurs entourages qui y sont confrontés, a souligné Stéphane Junique. Notre responsabilité, c’est de soutenir les chercheurs qui travaillent à mieux comprendre les mécanismes de cette maladie pour mieux la prendre en charge aujourd’hui et, nous l’espérons, demain la guérir. »

Forts d’un partenariat qui les lie depuis 2010, Harmonie mutuelle et la Fondation de l’Avenir se mobilisent pour que les nombreux défis liés au vieillissement fassent l’objet de projets de recherche médicale innovants. « Ce prix accordé à des recherches en méthodologie encourage un travail souvent réalisé dans l’ombre mais qui pourrait changer le cours de la maladie », a conclu la chercheuse.

EN SAVOIR + sur Alzheimer et soutenir la recherche : www.stop-alzheimer.org

———————————

Sont présents sur la photo : Dominique Letourneau (président du Directoire de la Fondation de l’Avenir), Pr Sophie Andrieu (lauréat 2017) et Stéphane Junique (président d’Harmonie mutuelle) | © grainedudesert