Fonds Avenir Masfip

LogoMasfip200x200

Aider la recherche sur les cancers féminins d'origine génétique

Ce fonds de soutien, créé par la Masfip et la Fondation de l’Avenir,  porte sur la recherche médicale et les nouvelles pratiques de soins et d’accompagnement en oncogénétique.

L’oncogénétique, discipline étudiant le caractère héréditaire de certains cancers, est une science jeune qui s’est développée depuis 2003, avec son inscription dans trois plans cancer successifs.
Malgré les nombreuses avancées attendues de cette spécialité, l’oncogénétique n’est souvent qu’une partie intégrée de programmes de recherche plus globaux, plus considérée comme un outil servant les autres disciplines que comme une matière pleinement autonome.  Cela ne permet pas encore de déterminer de manière fiabilisée tous les enjeux éthiques, scientifiques et organisationnels qui découlent du déploiement de cette discipline.

 

Le 10 septembre 2014, la Masfip a signé une convention avec la Fondation de l’Avenir, permettant la création d’un fonds de soutien sur 3 ans.
Les deux entités entendent contribuer à l’avancée de la recherche, en matière de prévention, dépistage, organisation des soins, accompagnement des familles et questions éthiques.

En amont du soutien aux programmes de recherche, ce partenariat doit nourrir la réflexion de fond, avec, entre autres, la réalisation d’une revue de littérature sur le cancer féminin et l’oncogénétique.

Une enquête a également été lancée à destination des adhérents et du grand public, afin d’analyser le niveau de connaissance général sur l’oncogénétique et détecter de nouvelles pistes d’information sur le sujet.

Pour consulter les résultats de cette enquête, cliquez ici.

 

Ce fonds de soutien doit enfin permettre une contribution au débat public sur la question éthique des maladies héréditaires chez la femme. Afin de traiter ce volet, un groupe spécifique de réflexion est en cours de création. Il sera multidisciplinaire pour prendre en compte le caractère polymorphe des pathologies génétiques. Il associera un généticien, un oncologue, un médecin généraliste, un économiste de la santé et un philosophe.

 

Présentation vidéo du Fonds de Soutien Avenir MASFIP pour la recherche et l’accompagnement en oncogénétique :
– Interview de Dominique Combe, présidente de la MASFIP
– Interview de Vincent Balaya, chercheur en chirurgie gynécologique
– Interview de Frédéric Nowak, Responsable du département Biologie, Transfert et Innovations à l’Institut National du Cancer

 

 

Qu’est ce que l’oncogénétique ?

L’oncogénétique s’intéresse au caractère héréditaire de certains cancers.

 

Même si la plupart des cancers sont imprévisibles, certains sont plus susceptibles de se déclencher, en raison d’une prédisposition génétique. Ces cas sont très spécifiques car ils découlent de gènes héréditaires rendant l’organisme vulnérable à certains problèmes de santé.

 

Pour prévenir la présence d’altérations génétiques, il est primordial de consulter un spécialiste en oncogénétique qui étudie sur le plan personnel et familial les situations de prédisposition héréditaire pouvant entrainer le développement de pathologies cancéreuses. Ces consultations sont d’une importance capitale : découverte de façon précoce, la connaissance de ces prédéterminations congénitales permettra une prise en charge plus efficace de la maladie, en accroissant considérablement les chances de guérison.

 

Qui est concerné ?

La première consultation d’oncogénétique s’adresse plus particulièrement à un patient ayant développé un cancer à un âge précoce et qui présente des signes cliniques évocateurs d’une prédisposition génétique.

 

Dans un cadre plus préventif, ces consultations s’adressent également à des personnes indemnes, mais qui ont des antécédents familiaux de cancer, pouvant évoquer la présence de prédispositions génétiques.

 

Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic au cours d’une consultation d’oncogénétique se fait en deux temps :

 

  • 1. Le spécialiste va d’abord retracer l’historique familial de la personne, notamment à l’aide d’un arbre généalogique, afin d’identifier les personnes ayant été atteintes d’un cancer.
  • 2. Ensuite, l’oncologue réalise un test génétique.

 

Qu’est ce q’un test génétique ?

Le test génétique consiste, à partir d’une prise de sang, à rechercher la présence de mutation sur les gènes en rapport avec le cancer déclaré.

 

Les altérations éventuelles sur les gènes BRCA1 et 2 sont par exemple responsable des cancers du sein et de l’ovaire. Ce test permet donc d’avoir une vision exacte de l’ADN du patient, et ainsi d’identifier les gènes qui pourraient être potentiellement porteurs de pathologies congénitales.

 

Où trouver un spécialiste ?

Les spécialistes en oncologie se trouvent généralement dans les centres de lutte contre le cancer, les centres hospitaliers universitaires, les centres hospitaliers généraux ou encore dans des établissements privés.

 

Ces différents sites sont accessibles depuis le site de l’institut national du cancer, l’INCA.

 

Les cancers féminins d’origine génétique

En France, près de 5 % des cancers diagnostiqués sont liés à une prédisposition génétique.
L’oncogénétique, discipline étudiant le caractère héréditaire de certains cancers, est une science jeune qui s’est développée depuis 2003, avec son inscription dans trois plans cancer successifs.

 

Ces derniers ont permis de déployer en 10 ans un réseau national de consultations pour offrir une réponse adaptée à la spécificité des cancers d’origine génétique.

 

Or, beaucoup de travail reste à accomplir pour développer des solutions plus poussées, surtout sur le sujet des pathologies congénitales touchant spécifiquement les femmes.

cliquez ici pour en savoir plus sur la masfip