Réussites

Portrait of a female surgeon

Parce que le progrès médical passe aussi par l'innovation sociale, la Fondation de l'Avenir soutient de nombreuses initiatives porteuses d'avancées significatives pour la vie des patients et des aidants. Quelques exemples :

  • 1995 : Prendre en charge la douleur

Mise au point du PAQ Douleur.
Dès 1995, la Fondation de l‘Avenir coordonne l’expérimentation d’un Programme d’Assurance Qualité qui durera trois ans, sur la prise en charge de la douleur.
Il prouve que l’on peut et que l’on doit améliorer les douleurs post-opératoires et cancéreuses.
Ce programme a ensuite été diffusé sur l’ensemble du territoire français par le biais de l’Union nationale des établissements mutualistes hospitaliers.
La Fondation de l’Avenir a déployé un vaste mouvement de communication auprès du grand public sur la prise en charge de la douleur.

  • 1989-1994 : Premières conférences de consensus

Véritable pionnière, la Fondation de l’Avenir a été à l’initiative des premières «conférences de consensus» en France.
Un jury élabore des recommandations lors d’une séance, suivie d’un débat public, où interviennent les experts, qui peuvent faire état de leur pratique et de l’état des connaissances scientifiques.

 

Six conférences sont à l’actif de la Fondation de l’Avenir, particulièrement :

  • Faut il médicaliser la ménopause ?
  • Le traitement des rhino-pharyngites de l’enfant
  • La chirurgie sans hospitalisation

Elle a ainsi contribué à l’élaboration de recommandations utiles pour la communauté médicale, les différents acteurs du système de soin et la population.