21121   </div>
  • Journées de l'Avenir 2021





LES JOURNEES DE L'AVENIR 2021

Depuis désormais seize ans, la Fondation de l’Avenir, la Ligue Nationale de Basket (LNB) et ses clubs s’associent pour faire avancer la recherche médicale. En 2021, après une suspension liée au contexte sanitaire, les 15ème Journées de l’Avenir se dérouleront du 11 au 21 novembre sur l’ensemble des terrains de Betclic ELITE et de PRO B.

Basket professionnel et recherche médicale, dans la même équipe pour mieux informer le grand public sur les pathologies cardiovasculaires.

A l’occasion des Journées de l’Avenir, les clubs de LNB mobiliseront leurs communautés pour récolter des fonds. L’ensemble des dons collectés seront reversés au projet de recherche médicale de Mélanie PAILLARD - intitulé « Identification de marqueurs sanguins pour un suivi personnalisé après un infarctus du myocarde ».
Outre la récolte de dons, l’objectif est de sensibiliser le grand public comme les clubs et leurs joueurs aux risques cardiovasculaires, souvent méconnus. C’est en mémoire de Thierry RUPERT, basketteur international français ayant joué dans de nombreux clubs de LNB et décédé d’une maladie cardiovasculaire en 2013, que l’action conjointe de la Fondation et de la LNB a été ciblée.

Les projets soutenus depuis 2013

  • 2013 : Professeur Younès BOUDJEMLINE, pour ses travaux sur les cardiopathies congénitales,
  • 2014 : Professeur Francis JUTHIER, avec le projet SAVE, permettant de dépister les patients à risque, sujets à la sténose aortique,
  • 2015 : Professeur Emmanuel ANDRES, pour le projet de télémédecine visant à détecter, signaler et anticiper les situations à risque de décompensation des patients insuffisants cardiaques,
  • 2016 : Professeur Michel OVIZE et sa recherche sur l’impact du passé sportif sur la récupération fonctionnelle après infarctus du myocarde,
  • 2017 : Docteur Jean PELLET et ses chercheurs travaillant sur la récupération après infarctus du myocarde,
  • 2018 : Docteur Sophie KUBAS pour ses travaux sur la réadaptation cardio-vasculaire post infarctus,
  • 2019 : Docteur Richard REDON, pour ses travaux portant sur des nouvelles solutions pour mieux évaluer les risques et les signes avant-coureurs de mort subite d’origine cardiaque.


Sport et solidaire : 1 retweet = 1€ pour la recherche médicale !


Pour promouvoir cette opération, un dispositif spécifique sera mis en œuvre par les clubs de Betclic Élite et PRO B, avec pour objectif de collecter des fonds lors des matches à domicile se déroulant entre le 11 et 21 novembre.
Cet événement solidaire #JournéesdelAvenir poursuivra sur sa lancée digitale, puisque la communication mise en place les années passées sur le web sera reconduite :

  • Site commun pour les dons : www.journeesdelavenir.fr
  • Opération de tweet solidaire mise en place : 1 RT = 1€ reversé par la LNB pour la recherche médicale appliquée
  • Communication sur les réseaux sociaux et site officiel de la LNB et de ses clubs




UNE CAMPAGNE 2021 POUR SENSIBILISER AUX PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardiovasculaires que de toute autre cause.

On estime à 17,5 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31% de la mortalité mondiale totale. Parmi ces décès, on estime que 7,4 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,7 millions à un AVC.

En France, environ 20 millions de personnes sont concernées par les pathologies cardiovasculaires. Elles représentent une cause majeure de mortalité tous sexes confondus, avec 140 000 décès d'origine vasculaires cardiaques et cérébraux par an, soit un tiers de l'ensemble des décès. Dans notre pays, un décès toutes les trois minutes est d'origine vasculaire, cardiaque ou cérébrale.

En France, on en dénombre 40 000 cas par an uniquement pour la mort subite cardiaque.

Les pathologies cardiovasculaires les plus courantes :

L’infarctus du myocarde : nécrose d'une partie du muscle cardiaque en raison d’un défaut d’irrigation sanguine privant les cellules d’oxygène. Il se manifeste habituellement par une douleur thoracique, généralement intense qui peut cependant être plus ténue voire parfois, absente. L’affection est alors découverte fortuitement à l’occasion d’un électrocardiogramme systématique.

L’accident vasculaire cérébral : il est dans la plupart des cas, dû à une à une obstruction d'une artère (ischémique). Les cellules cérébrales ne sont alors plus irriguées, elles ne reçoivent plus suffisamment d'oxygène et de glucose normalement véhiculés par le sang, ce qui peut être à l'origine de lésions plus ou moins étendues, de la paralysie temporaire à un handicap permanent.

La cardiomyopathie : dysfonctionnement du cœur en tant que muscle. Le muscle jouant un rôle de pompe devient moins efficace qu’il s’agisse de pousser le sang vers l’aorte (la plus grosse artère du corps) afin qu’il soit distribué dans tous l’organisme, fonction opérée par le cœur gauche ou d’envoyer le sang vers les poumons pour l’oxygéner, fonction réalisée par le cœur droit. Si ces deux fonctions sont endommagées, on parle de myocardiopathie.

L’insuffisance cardiaque : lorsque le cœur n'est plus en mesure de pomper suffisamment de sang pour apporter la quantité suffisante d'oxygène au corps d’assurer un assurer un débit cardiaque suffisant pour couvrir les besoins énergétiques de l'organisme.

Les troubles du rythme cardiaque : on parle de « tachycardie » lorsque la fréquence cardiaque est rapide ; et de « bradycardie » lorsque la fréquence cardiaque est lente, le rythme sinusal correspond au rythme cardiaque normal. Le trouble cardiaque le plus fréquent est la fibrillation atriale, qui se traduit par une contraction rapide et irrégulière des oreillettes cardiaques.

UN DISPOSITIF VISIBLE SUR LE TERRAIN ET LE DIGITAL


Pour promouvoir cette opération, un dispositif spécifique sera mis en œuvre par les clubs de Betclic ÉLITE et PRO B, avec pour objectif de collecter des fonds lors des matches à domicile.  Au programme : des jeux, des ventes aux enchères, des animations sur le terrain et les LED, des annonces sonores ainsi que d’autres activités, le tout étant mis en avant grâce à une campagne de communication incluant des vidéos de promotion et des annonces sur les réseaux sociaux. Cet événement solidaire #JournéesdelAvenir poursuivra sur sa lancée digitale  , puisque la communication mise en place l’année passée sur le web sera reconduite :

•    Opération de tweet solidaire mise en place : 1 RT = 1€ reversé par la LNB pour la recherche médicale appliquée
•    Communication sur les réseaux sociaux et site officiel de la LNB

 

Hommage à Monsieur Jean Bayle LESPITAU

Président puis président d’honneur de l’Association Française de Cautionnement Mutuel - AFCM, Monsieur Jean Bayle LESPITAU, décédé le 20 mai 2021, avait contribué à la création de la Ligue Nationale de Basket ainsi que de la Fondation de l’Avenir où il a ensuite occupé plusieurs mandats.

Administrateur, membre du comité financier, du comité de contrôle interne et ainsi invité au conseil de surveillance, il avait été en 2010 l’un des artisans du projet stratégique de la Fondation conduisant notamment à sa nouvelle gouvernance et organisation.

Avec Etienne CANIARD et Dominique LETOURNEAU, alors dirigeants de la Fondation, ainsi que René LE GOFF, alors président de la Ligue Nationale de Basket, il avait créé en 2006 les Journées de l’Avenir et le Challenge. Ce partenariat amical entre la LNB et la Fondation permet de collecter des fonds lors de matches partout en France. La médaille AFCM, saluant l’excellence des équipes de recherche les plus soutenues par la Fondation, porte son nom depuis 2004. Elle est remise lors des Trophées de la Fondation de l’Avenir, l’un des événements phares de la Fondation. Elle marque l’appui indéfectible de l’AFCM à la recherche médicale appliquée et aux chercheurs. Afin de lui rendre hommage et lui témoigner notre amitié, les Journées de l’Avenir 2021 lui sont dédiées.