Accident vasculaire cérébral : Optimisation de l’approche fibrinolytique

Thématiques asociées à ce projet :

Traitement endovasculaire pour l'infarctus cérébral dans les 6 heures

Il a été démontré qu’en cas d’infarctus cérébral aigu, intervenir dans les premières heures pour relancer la vascularisation augmente le taux de guérison des patients. Actuellement, on tente de détruire le caillot par injection intraveineuse d’un traitement « thrombolytique ». Mais pour les artères les plus grosses, la revascularisation n’est obtenue que dans 40 % des cas. Pour améliorer ce taux, des études suggèrent qu’une thrombolyse par voie intra-artérielle peut aussi être faite dans les 6 heures. Le docteur Mikael Mazighi (Paris) essaie donc de déterminer quel est le meilleur protocole à suivre, et si l’association de l’approche intra-veineuse et intra-artérielle, selon les artères occluses, permet d’améliorer la récupération en réduisant le handicap de ces patients.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Il travaille sur ce projet
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON