Anévrismes de l’aorte : éviter les fuites autour des endoprothése grace à la thérapie cellulaire

Thématiques asociées à ce projet :

Optimisation de la source et de la fonction de Cellules mononuclées de la moelle osseuse en vue d’un transfert clinique de la thérapie cellulaire endovasculaire des endofuites après endoprothèse (OPTICELL)

L’anévrisme de l’aorte est une des seules pathologies cardiovasculaires pour laquelle le nombre de décès augmente. La pose d’une endoprothèse, en passant par l’intérieur des artères, constitue un traitement alternatif beaucoup moins invasif que la chirurgie pour laquelle il est nécessaire d’ouvrir l’abdomen, particulièrement chez les patients les plus fragiles. Cependant avec le temps des fuites de sang peuvent survenir autour de l’endoprothèse et parfois obliger à proposer une chirurgie lourde.
Le professeur Eric Allaire (Créteil) et son équipe mettent au point une préparation de cellules souches réparatrices pour renforcer la paroi autour de l’endoprothèse et réparer ces fuites sous anesthésie locale à l’aide d’un cathéter.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Il travaille sur ce projet
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON