Effets protecteurs de l’héméoxygenase-1 dans le rejet de greffe vasculaire

Thématiques asociées à ce projet :

Effets protecteurs de l'héméoxygenase-1 dans le rejet de greffe vasculaire

Lors de greffes « allogéniques » (donneur différent du receveur), l’organe transplanté est greffé avec ses propres vaisseaux sanguins. Même si l’organe greffé dans son ensemble est toléré par l’organisme du receveur, il existe souvent un phénomène de rejet, spécifique des vaisseaux, qui cause leur oblitération et la perte de l’organe greffé, le « rejet vasculaire chronique ».
L’équipe du professeur Plissonnier cherche à diminuer ce rejet chronique vasculaire grâce à l’utilisation de molécules qui modulent l’immunité. Ces recherches ont permis de mieux comprendre ce rejet et de trouver de nouvelles pistes pour son traitement.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON