Maladie d’Alzheimer : conception d’un produit cellulaire à visée thérapeutique immunologique

Thématiques asociées à ce projet :

Etude de l'environnement chimiotactique favorable à la phagocytose du peptide ?-amyloïde : conception d'un produit cellulaire à visée thérapeutique

La maladie d’Alzheimer, qui touche près de la moitié des plus de 85 ans, se caractérise par des dépôts d’une molécule toxique, le peptide ?-amyloïde (A?).

Des processus immunitaires protecteurs interviennent pour éliminer ces dépôts toxiques en cours de formation, mais ce mécanisme n’est pas toujours efficace. Le cerveau est partiellement isolé du reste du système immunitaire et possède ses propres « cellules de nettoyage » : les cellules « microgliales ». Mais ces cellules doivent parfois être « aidées » par des cellules immunitaires « périphériques », présentes dans le sang circulant, et plus puissantes. Il semble que dans la maladie d’Alzheimer, existe un défaut de l’intervention de ces cellules périphériques, alors que cette intervention serait nécessaire.

Le projet de recherche déposé à la Fondation de l’Avenir vise à mieux comprendre la communication entre les cellules périphériques et les cellules microgliales. Le but final étant de corriger cet environnement chimiotactique perturbé dans la maladie d’Alzheimer pour favoriser le passage de ces cellules périphériques (monocytes, lymphocytes) beaucoup plus actives que les cellules microgliales pour éliminer le peptide amyloïde.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Il travaille sur ce projet
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON