Mise au point d’un modèle de greffe cardiaque expérimental transgénique pour l’étude « in vivo » du mécanisme d’action des drogues immunosuppressives

Thématiques asociées à ce projet :

Mise au point d'un modèle de greffe cardiaque chez des souris transgéniques pour l'étude "in vivo" du mécanisme d'action des drogues immunosuppressives

La transplantation d’organes entre individus non apparentés nécessite l’utilisation de médicaments immunosuppresseurs pour éviter le rejet de la greffe. Cependant, ces médicaments ne sont pas toujours suffisamment efficaces. De plus, en réprimant le système immunitaire de manière non spécifique, ils engendrent des complications infectieuses qui restent la première cause de mortalité après transplantation d’organe.
Dans la mesure où il est difficile de tester directement chez les patients différents « cocktails » de drogues immunosuppressives, l’équipe a mis au point un modèle sur petit animal permettant d’analyser in vivo (c’est-à-dire en situation physiologique et non dans des tubes) le mode d’action d’une drogue ou d’une association de drogues immunosuppressives.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON