Rejet des greffes de foie

Thématiques asociées à ce projet :

Rejet des greffes de foie

Cette équipe, déjà soutenue par la Fondation de l’Avenie en 1992 et 1993, est parmi les toutes premières, au plan international, dans le domaine des transplantations hépatiques.
Les auteurs ont étudié, expérimentalement et cliniquement, la nature des lymphocytes infiltrant les greffons hépatiques rejetés ou spontanément tolérés. Considérant qu’en situation physiologique, le foie contient des leucocytes qui sont de véritables cellules hépatiques, les auteurs émettent l’hypothèse que ces leucocytes conditionnent l’état de rejet ou d’acceptation secondaire à une transplantation.
Les recherches vont se poursuivre :
– sur le plan expérimental par l’étude de greffons hépatiques ayant séjourné chez un hôte intermédiaire (les leucocytes du donneur sont remplacés par des leucocytes du receveur, mais les cellules parenchymateuses restent celles du donneur) avant d’être transplantés chez un receveur définitif (état des cellules hépatiques et des leucocytes du donneur, de l’hôte intermédiaire et du receveur),
– sur le plan clinique par la caractérisation des cellules du foie humain au moment de la greffe et à distance de la transplantation.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON