Réserve de flux coronaire

Thématiques asociées à ce projet :

Réserve de flux coronaire

La présence d’une sténose serrée (à plus de 70%) sur un tronc artériel coronaire entraîne une amputation franche de la réserve de flux coronaire (RFC). Cette réserve peut, aujourd’hui, être mesurée sur les modifications de vélocimétrie du flux par enregistrement doppler intra-coronaire direct, en amont de la sténose, lors d’un test de stimulation pharmacologique (papavérine ou adénosine).
Il semble exister un comportement non homogène des patients après une angioplastie réussie sur un sténose coronaire : 50% des malades environ récupérent une réserve de flux coronaire immédiatement normale ; les autres le font progressivement, sur plusieurs mois parfois. Ces résultats non homogènes se retrouvent sur les contrôles par scintigraphie myocardique.
Les auteurs se proposent de corréler les résultats, précoces et à 6 mois, recueillis après angioplastie coronaire, par les deux méthodes : vélocimétrie doppler et scintigraphie myocardique.
L’objectif est de vérifier l’authentique anomalie de récupération de la RFC après angioplastie dans le temps ; de comprendre mieux les mécanismes de l’ischémie myocardique ; de participer à l’évaluation physiopathologique des résultats de l’angioplastie coronaire.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON