« Supertête » fémorale

Thématiques asociées à ce projet :

"Supertête" fémorale

La dégradation mécanique de l’articulation des prothèses totales de hanche est le facteur essentiel de la limitation de la « vie » de ces implants.
Les prothèses actuelles fonctionnent sur le principe du frottement solide. Les auteurs se proposent de mettre au point une prothèse d’articulation à roulement, qui pourrait avoir une longévité égale à la durée de vie entière des patients.
Actuellement, et avec de fortes variations individuelles, l’espérance de vie moyenne d’une prothèse de hanche se situe entre 10 et 15 ans.
Plusieurs maquettes de faisabilité de la prothèse « qui ne s’use pas » ont été réalisées par cette équipe multidisciplinaire (médicale, technique et industrielle).
Le projet actuel porte sur :
– le choix des matériaux compatibles entre eux et conformes aux normes ISO et AFNOR,
– l’évaluation de la qualité de ces matériaux en terme d’usure,
– l’évaluation qualitative de la « supertête » définitive par une étude dynamique et tribologique.

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON