Régénérer un coeur malade avec des cellules neuves

La thérapie cellulaire cardiaque vise à remplacer les cellules du coeur détruites ou défaillantes. Le professeur Onnik Agbulut (université Pierre et Marie Curie, Paris) suit une piste : envelopper le coeur avec un biomatériau colonisé avec des cellules cardiaques

Pourquoi tapisser la paroi  cardiaque avec un biomatériau plutôt qu’injecter des cellules ?

La piste de la thérapie cellulaire est suivie depuis une vingtaine d’années. On a commencé par injecter des cellules musculaires à des patients souffrant d’un infarctus étendu. On a  constaté une amélioration de leur état, sans avoir la certitude que les cellules étaient bien  fonctionnelles. Depuis quelques années, on sait cultiver de vrais cardiomyocytes. Le problème est que ces cellules sont très fragiles et qu’elles meurent lors de l’injection.  D’où notre idée d’utiliser une enveloppe biodégradable, à base de collagène.

 

Où en est votre projet ?

Il nous faut optimiser les conditions de culture sur les biomatériaux pour évaluer en  laboratoire l’efficacité fonctionnelle et le potentiel régénératif de ce produit pour traiter l’insuffisance cardiaque. On naît avec un capital de cardiomyocytes qui ne se renouvellent pas ou très peu. Aussi, chercher à régénérer les cellules cardiaques endommagées par l’infarctus est un espoir pour des maladies pour lesquelles il n’existe aucun traitement.