Étude de faisabilité de l’utilisation de sonde JJ aimantée chez l’enfant

Thématiques asociées à ce projet :

La chirurgie des malformations des voies urinaires (reins, uretères et vessie) est fréquente chez l’enfant et nécessite le plus souvent la mise en place d’une sonde tutrice (appelée sonde JJ).

Cette sonde JJ, dont l’extrémité supérieure est dans les cavités excrétrices du rein, et dont l’extrémité inférieure est dans la vessie, draine les urines du rein vers la vessie. Ces sondes sont laissées en place 4 à 6 semaines Chez l’adulte, la sonde JJ est retirée en consultation. Chez l’enfant, il est malheureusement nécessaire de leur imposer une nouvelle anesthésie générale pour enlever la sonde JJ avec un cystoscope (caméra insérée dans la vessie à travers l’urètre). Le but de ce travail est de démontrer le bénéfice des sondes JJ aimantées que l’on peut retirer en consultation sans avoir à répéter une anesthésie générale.

Porteur du projet : Pr Thomas Blanc

Le soutien à ce projet a débuté en :
Soutenir
la recherche

Grâce à vos dons, les projets continuent à ouvrir de nouveaux espoirs.

FAIRE UN DON