Fondation de l'Avenir Recherche et innovation en santé

4 informations phares de la Fondation de l’Avenir en 2019

17.01.2020
4 informations phares de la Fondation de l Avenir en 2019

L'année 2019 a été marquée par différents évènements scientifiques majeurs. Dans le cadre de ce 400ème écho, nous avons choisi de revenir sur 4 exemples de soutiens de la Fondation de l'Avenir à la recherche, représentatifs de sa capacité à identifier les grands talents et à faire rayonner la recherche en mutualité.

  • Le Prix Avenir Recherche Innovation (PARI), la Mutualité Française et la Fondation de l’Avenir s’engagent pour la recherche et l’innovation dans les territoires

Encourager la recherche, c’est soutenir des thématiques mais aussi encourager des dynamiques du terrain. C’est le PARI tenté par la Mutualité Française et la Fondation de l’Avenir : rendre compte au niveau national des avancées en termes de recherche et d’innovation des territoires, à travers la mise en place du Prix Avenir Recherche Innovation (PARI). Ces prix, ouverts à toutes les structures mutualistes (réseau GHMF), ont récompensé un projet abouti ou exploratoire emblématique par établissement participant. Au total, ce sont 26 PARI qui ont  été remis simultanément dans toute la France le 23 janvier 2019 : une grande première dans l’histoire de la recherche hospitalière française ! _ Echo 359

  • Réparer les valves aortiques, sans chirurgie à cœur ouvert, chez le sujet âgé fragile grâce au TAVI

Le docteur Benjamin FAURIE, Cardiologue interventioniste au Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) de Grenoble a été soutenu par la Fondation de l’Avenir et la Fondation Paul Bennetot pour un projet concernant le remplacement de valves cardiaques par voie fémorale. Pour cela, Il a utilisé le principe du TAVI, qui consiste à intervenir sur le cœur sans ouvrir la cage thoracique. Si la technique est peu invasive et moins douloureuse elle nécessite encore la pose d’un pacemaker provisoire. L’innovation du docteur FAURIE consiste à utiliser cette voie fémorale pour réaliser la stimulation cardiaque sans utiliser directement de stimulateur. Grace à ce système, il peut opérer des personnes plus fragiles et en particulier des personnes âgées qui autrement n’auraient pas pu en bénéficier.

  • Augmenter l’efficacité de la chimiothérapie grâce aux ultrasons

Le cancer du pancréas représente la 4ème cause de décès par cancer en France. Son traitement par chimiothérapie reste difficile car les tumeurs du pancréas y sont particulièrement résistantes. Dans un article sorti en décembre 2019 dans la revue ScientificReports, le professeur Frédéric PRAT et son équipe démontrent, chez un modèle animal et sur cultures cellulaires, que lorsque la chimiothérapie est associée à un traitement par ultrasons la taille des tumeurs est considérablement diminuée. Des résultats très attendus qui vont permettre la mise en place d’essais cliniques chez l’Homme prochainement. La Fondation de l’Avenir est fière de soutenir ce projet qui permettra de proposer une véritable alternative thérapeutique aux patients atteints de ce cancer.

  •  La Bourse Avenir Recherche en Soins (BARS) proposée par la Fondation de l’Avenir : un dispositif unique en France.

Lancée en 2013 par la Fondation de l’Avenir en partenariat avec l’Ecole Supérieure Montsouris (Université Paris Est Créteil), elle est destinée à l’ensemble des établissements sanitaires et médico-sociaux mutualistes adhérents à la Fédération Nationale de la Mutualité Française.
Elle s’adresse à l’ensemble des professionnels paramédicaux ayant l’envie de développer un projet de recherche dans le champ des soins et d’obtenir le Diplôme Universitaire de Recherche en Soins _ Echo 387. Depuis sa création, ce sont 31 lauréats qui ont reçus une BARS. Grâce à la formation dispensée, Damien GALTIER, diététicien au Centre Hospitalier Frédéric Henri Manhès de Fleury Merogis a pu développer un projet de recherche concernant « l’étude pilote et comparative des intérêts et limites d’un atelier de « défi culinaire » en éducation thérapeutique du patient obèse (CuisTO) » ce qui a permis, en 2019 et pour la première fois un établissement mutualiste de bénéficier d’un  Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PH-RIP) _Echo 399