Partenariats

A la rencontre des meilleurs spécialistes français de médecine régénératrice du squelette

28.02.2019

CDC Mutuelle représentée par Patrick Crouch Musset, président et Annie de Luca, directrice générale, s’est rendue vendredi 22 février dernier à Nantes pour rencontrer le groupe de recherche de Catherine Le Visage qui travaille, sous la direction de Jérôme Guicheux, directeur du laboratoire RMeS (Inserm U1229, Médecine régénératrice et Squelette), sur un projet de thérapie cellulaire des cartilages articulaires. Retour sur cette rencontre et explication du projet soutenu par la CDC Mutuelle.

« Nous venons à la rencontre d’une équipe de référence dans sa spécialité, mais nous venons surtout pour découvrir et comprendre le quotidien de celles et ceux que nous soutenons« . C’est par ces mots de M. Crouch Musset que s’est ouverte cette rencontre entre CDC Mutuelle et les équipes du laboratoire RMeS.

Le laboratoire nantais RMeS, rattaché à l’Inserm, est aujourd’hui l’un des meilleurs spécialistes français de médecine régénératrice du squelette, en particulier pour la conception de nouveaux matériaux bioactifs. Associés à des cellules souches  adultes, qui présentent des activités anti-inflammatoires, ils pourraient constituer un « médicament » qui agirait par injection directe dans l’articulation et redonnerait vie aux genoux ou aux vertèbres.

 

Émergence de la thérapie cellulaire, un nouvel espoir pour soulager  les douleurs articulaires ?

 

Les articulations sont des structures particulièrement vulnérables qui sont soumises tout au long de la vie à de multiples contraintes. Avec l’âge, des lésions au niveau du cartilage articulaire qui recouvre les extrémités des os, ainsi qu’une inflammation de l’articulation, conduisent à des douleurs dites arthrosiques. Les traitements antalgiques soulagent les douleurs mais ne ralentissent pas la progression de la maladie. Grâce à l’émergence de la thérapie cellulaire, l’espoir de pouvoir un jour soulager ces douleurs, voire réparer le cartilage articulaire, se profile.

Le challenge n’est pourtant pas si facile qu’il y parait et les obstacles sont en effet nombreux.  Par exemple, les cellules injectées directement dans une articulation ne survivent en effet que peu de temps dans ce milieu inflammatoire. Certaines ont tendance à migrer au-delà des limites de l’articulation. Pour limiter ce phénomène et donc favoriser leur effet thérapeutique, l’idée du laboratoire a été d’encapsuler ces cellules dans des microbilles résistantes aux contraintes mécaniques que subissent les articulations. Le matériau de cet encapsulage (alginate, extrait d’algue) offre une souplesse et une perméabilité suffisante pour laisser diffuser les molécules biologiquement actives produites par les cellules souches.

Autre problématique, la taille des billes. Audrey Smith, biologiste en fin de thèse sur le sujet, a présenté la difficulté qu’elle a eu à produire des billes assez petites pour passer dans la très fine aiguille d’injection. Elle a donc développé une méthode de micromoulage pour obtenir des microbilles de 0,15 mm de diamètre. Leur efficacité à prévenir l’usure totale du cartilage sera prochainement évaluée à l’école vétérinaire de Nantes avant des essais cliniques chez l’homme.

 

CDC Mutuelle, un partenaire audacieux

 

Au delà de la curiosité et de la volonté d’apprendre, c’est un soutien que CDC Mutuelle est également venu présenter aux équipes nantaises. Développer des projets aussi audacieux nécessite des partenariats  ambitieux.

C’est dans cette dynamique que CDC Mutuelle s’inscrit. Elle accompagne la Fondation de l’Avenir depuis 2005 dans le soutien de nombreux projets. Exemple d’altruisme et de solidarité, elle a signé un engagement fort dans son renouvellement de convention.

 

> Prévenir, c’est déjà guérir, aller plus loin autour de l’action CDC Mutuelle : cliquer ici

 

[En haut] – Jérôme Guicheux,  directeur du laboratoire et membre du conseil scientifique,  Patrick Crouch Musset, président de CDC Mutuelle,  Annie de Luca, directrice générale de CDC Mutuelle

| [En bas] – Catherine Le Visage, Directeur de recherche et Directeur adjoint du laboratoire et ancienne présidente du conseil scientifique, Mélanie Lefebvre, pharmacienne en master 2, Fabien Nativel, pharmacien en thèse, Patrick Crouch Musset, Audrey Smith, biologiste en fin de thèse