Partenariats Recherche et innovation en santé

Cancer héréditaire : comment préparer la famille ?

28.09.2016

En France, un cancer sur 10 est lié à une mutation héritée des parents. Les femmes, dont les cancers d'origine génétique touchent les seins, les ovaires et l'utérus, représentent un public vulnérable face aux conséquences psycho-sociales de la maladie.

Le 14 septembre 2016, lors de l’assemblée générale de la Masfip, le professeur Yves-Jean Bignon est revenu sur ses travaux consacrés à la mesure de cet impact.

Directeur du laboratoire de biologie médicale OncoGènAuvergne du centre Jean-Perrin de Clermont-Ferrand, le professeur effectue des recherches sur la vulnérabilité psychologique induite par l’annonce d’un cancer héréditaire, sur une population de femmes âgées de 18 à 30 ans.

Une meilleure compréhension des réactions face à ce type de cancer pourra permettre d’en limiter au maximum les retombées négatives sur l’estime de soi, la santé physique, les projets de vie futurs.

Actuellement en cours, cette étude bénéficie de l’appui du Fonds de soutien Avenir Masfip pour la recherche et l’accompagnement en oncogénétique.

Cette intervention a aussi été l’occasion pour Dominique Combe, présidente de la Masfip, et Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, de rappeler les principales évolutions du Fonds depuis sa création ainsi que les défis majeurs à relever en matière d’oncogénétique. Les deux entités ont renouvelé leur partenariat pour trois ans.

ALLER PLUS LOIN

Le Fonds de soutien Avenir Masfip a été créé en 2014 à l’initiative de la Masfip et de la Fondation de l’Avenir. Il contribue à l’avancée de la recherche en oncogénétique féminine, qu’il s’agisse de thématiques endogènes (prévention, dépistage, organisation des soins) ou transverses (suivi et accompagnement des familles, questions éthiques), par le biais de colloques, publications et rapports universitaires (voir la vidéo de présentation du Fonds).

Pour en savoir plus sur les travaux du professeur Yves-Jean Bignon, vous pouvez lire son témoignage : Le cancer n’est pas une maladie héréditaire.

Pour consulter les principaux résultats du sondage réalisé sur les Français et les cancers héréditaires, cliquez ici.