Partenariats Recherche et innovation en santé

Chirurgie fœtale : le docteur Nicolas Sananes ouvre de nouveaux espoirs

21.06.2016
Prix-Casden-jeune-chercheur-2015

Le 16 juin 2016, la Fondation de l’Avenir et la CASDEN Banque Populaire ont remis le Prix CASDEN du jeune chercheur au docteur Nicolas Sananes, pour ses travaux en chirurgie fœtale.

Le projet porté par Nicolas Sananes est le « développement d’un dispositif médical innovant pour l’occlusion trachéale fœtale par endoscopie pour les fœtus présentant une hernie diaphragmatique ».

Soigner la hernie diaphragmatique chez le fœtus

Cette maladie grave est due à une malformation du diaphragme. Cette anomalie amène les viscères abdominaux à pénétrer dans le thorax. Le développement des poumons est alors compromis, ce qui entraîne une insuffisance respiratoire avec un risque élevé de mortalité à la naissance. Cette malformation concerne 1 naissance sur 2 500 dans le monde.

S’il est possible de traiter chirurgicalement après la naissance un nouveau-né atteint de hernie diaphragmatique, les risques de décès n’en restent pas moins élevés du fait de problèmes respiratoires majeurs résultant de la compression des poumons par les viscères pendant la vie fœtale.

La pose, avant la naissance, d’un petit ballonnet par voie endoscopique dans la trachée des fœtus atteints de cette anomalie permet, en générant une hyper-pression, de favoriser la croissance des poumons du fœtus pendant la grossesse et d’améliorer la survie après la naissance. Cette intervention nécessite une grande expertise qui n’est disponible que dans quelques centres dans le monde.

Un dispositif médical innovant en chirurgie fœtale

Le problème est que le ballonnet doit être impérativement retiré pendant la période prénatale, avant la naissance, sans quoi le nouveau-né ne peut pas respirer. Cela implique une seconde opération délicate, parfois impossible et qui n’est pas dénuée de risques. De plus cette intervention doit souvent être réalisée en urgence, ce qui implique que la maman reste à proximité immédiate d’un des rares centres qui a l’expertise du retrait de ce ballonnet.

L’innovation repose sur la mise au point d’un ballonnet avec un système de valve obstruée par une bille aimantée. Pour retirer le ballonnet chez le fœtus, il suffit que la femme enceinte se positionne à proximité immédiate du champ magnétique d’une imagerie par résonance magnétique. Ainsi, cette nouvelle technique en Chirurgie fœtale permet d’éviter d’avoir à faire une deuxième opération pendant la grossesse. De plus, la maman pourra accoucher, même en urgence, dans la maternité adaptée à sa pathologie, au plus près de son lieu de résidence. Ce nouveau dispositif de Chirurgie fœtale devrait permettre d’améliorer de façon significative le pronostic des fœtus atteints de hernie diaphragmatique. Il permettra aussi de diffuser plus largement la prise en charge in utero de ces fœtus.

La Fondation de l’Avenir soutient la recherche médicale pré natale depuis de nombreuses années, comme l’illustre l’appui aux travaux du professeur Jouannic sur la malformation de la colonne vertébrale fœtale, appelée également Spina Bidifa. Pour en savoir plus sur ces travaux, cliquez ici.

Prix CASDEN du jeune chercheur 2015

Le prix CASDEN du jeune chercheur a permis de réaliser le prototype de ce nouveau dispositif médical.

Prix-Casden-jeune-chercheur-2015-docteur-nicolas-sananes

Chercheur au centre médico-chirurgical et obstétrique situé à Schiltigheim, le Dr Sananes a reçu cette distinction en présence de Armelle Drexler, directeur du pôle affaires médicales, recherche clinique, qualité et stratégie médicale territoriale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, de Michel Sirven, directeur général délégué de la Fondation de l’Avenir, de Philippe Miclot, délégué général au développement de la CASDEN et de Marie-Ange Luc, Déléguée régionale de l’Inserm.

Les derniers lauréats du Prix CASDEN sont :

  • 2014 : Dr. Cédric Le May, (INSERM UMR 1087 – CNRS UMR 6291), pour ses recherches sur les impacts de la chirurgie bariatrique sur le métabolisme intestinal du cholestérol.
  • 2013 : Dr. Astrid Pinzano, (Biopôle de l’Université de Lorraine – UMR 7365 du CNRS), pour ses recherches en ingénierie tissulaire du cartilage.
  • 2012 : Dr. Florent Charot (INSERM U1048, Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires, CHU Rangueil, Toulouse) pour ses travaux sur l’ « ischémie artérielle : effet d’un nouveau dérivé estrogénique ».
  • 2011 : Dr. Hanna Hlawaty (Université Paris XIII, INSERM U 698) pour ses travaux de recherche sur la réparation des atteintes des petites artères chez les patients atteints de maladies cardio-vasculaires.
  • 2010 : Dr. Raphael Thuillier (CHU Poitiers, INSERM U927) pour ses travaux sur l’amélioration de la disponibilité des greffons pour des greffes de reins.
  • 2009 : Dr. Romain Bosc (service de chirurgie plastique de l’hôpital Henri Mondor à Créteil) pour ses travaux visant à optimiser les méthodes de conservation des tissus composites utilisés pour les greffes, notamment en chirurgie plastique de reconstruction. Membre de l’équipe du Professeur Lantiéri qui a réussi en 2010 une greffe totale du visage.