Actualités e-santé Partenariats

E-santé : des expertises locales pour un développement global

05.07.2018
Conference Fondation Pierre Fabre En Doyse lundi 2 juillet 2018.

Partenaires au sein du Fonds Avenir Santé Numérique (FASN), la Fondation de l’Avenir était au côté de la fondation Pierre Fabre pour la 3e conférence de l’Observatoire e-santé dans les pays du Sud, qui s’est tenue lundi 2 juillet à Lavaur.

Le but de l’Observatoire proposé  Fondation Pierre Fabre est de repérer, documenter et mettre en valeur les innovations technologiques africaines ou asiatiques dans le domaine de la santé. Rapprocher tous les acteurs et les intégrer dans un cadre global, afin d’épauler, et éventuellement de dupliquer, les dispositifs qui fonctionnent.

Tout au long de la journée, des experts internationaux et porteurs d’initiatives pertinentes ont expliqué leur démarche devant un auditoire de plus de 150 personnes. Les échanges diffusés en direct ont été suivis dans une quinzaine de campus dans le monde, permettant aux étudiants de participer aux débats en visioconférence.

Six projets ont été récompensés cette année : « Lutte contre la tuberculose au Cambodge » (Operation ASHA), « Destigmatisation, diagnostic et prise en charge de l’épilepsie en Guinée Conakry » (Guinea Epilepsy project), « Service d’urgence pour les premiers soins des victimes de la route au Bangladesh » (TraumaLink), « Suivi cardiologique au Cameroun » (Africa Cardiac Care), « Surveillance du paludisme en Inde » (MoSQuIT), « Sécurité transfusionnelle au Lesotho » (Blood Safety Strengthening Programme).

Récompense pour l’électroencéphalographie mobile

Dominique Letourneau, président du Directoire de la Fondation de l’Avenir a remis un prix à Fode Abass Cisse, chef de service de Neurologie de l’hôpital national Ignace Deen de Conakry en Guinée et Farrah Mateen, neurologue et professeur associée à la Harvard Medical School et Massachusetts General Hospital pour le projet Guinea Epilepsy.

Ciblant une pathologie méconnue et stigmatisée, le programme permet aux personnes atteintes d’épilepsie de bénéficier d’un diagnostic et d’une prise en charge au sein de l’hôpital Ignace Deen de Conakry. La solution « M-EEG », pour électroencéphalographie mobile, permet de réaliser des enregistrements cérébraux grâce au bonnet EasyCap associés à des électrodes, et fait l’objet d’une étude scientifique. La saisie, le stockage et l’analyse des données recueillies sont rendus possible avec l’application appelée smartphone brain scanner 2 (SBS2), disponible en open source.

« Les personnes qui font des crises sont souvent stigmatisées dans de nombreux pays, parfois même agressées. Poser un diagnostic d’épilepsie, c’est le premier pas vers la prise en charge »

Béatrice Garrette, directrice de la Fondation Pierre Fabre.

Ce projet, et celui des cinq autres lauréats 2018 (asiatiques et africains), bénéficiera pendant un an du soutien financier et opérationnel de la fondation Pierre Fabre et ses partenaires, via une enveloppe globale annuelle de 100 000 euros accessible au fur et à mesure, en fonction des demandes jugées prioritaires. Leurs auteurs pourront en outre participer à des ateliers de renforcement des compétences, animés par des experts internationaux.

 

Légende photo de gauche à droite : Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir; Fode Abass Cisse, chef de service de Neurologie de l’hôpital national Ignace Deen de Conakry en Guinée, Farrah Mateen, neurologue et professeur associée à la Harvard Medical School et Massachusetts General Hospital et Jean-Pierre Lamarque, représentant du Ministre des Affaires étrangères et du Développement, médecin, conseiller de coopération en santé pour l’Afrique de l’Ouest.

 


Engagé autour de la e-santé

La Fondation de l’Avenir poursuit ainsi son engagement et ses ambitions pour le Fonds et la Chaire Avenir Santé Numérique avec EIT-Health (cliquer ici).

Retrouvez en détail le fonctionnement de l’observatoire et les projets e-santé sur : www.odess.io