Fondation de l'Avenir

La Fondation Solimut Mutuelle de France coordonne un programme d’accompagnement à la gestion des parcours oncologiques chez les personnes âgées dépendantes

08.10.2020

La Fondation Solimut Mutuelle de France, sous égide de la Fondation de l’Avenir, a pour objet social l’accès et la continuité des soins pour tous. En partant de deux constats simples, à savoir que plus le diagnostic est précoce plus les chances de succès sont grands d’une part, et que l’accès aux nouvelles thérapies n’était pas forcément égalitaire en fonction du lieux de résidence des malades d’autre part, la Fondation Solimut Mutuelle de France a souhaité lancer un programme ambitieux.

Le 30 juin dernier, avec le soutien de la Fondation de l’Avenir et l’appui scientifique du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA)un accord de collaboration a été signé afin de soutenir le projet de recherche ONCOPAD. Ce programme sera mené au sein du réseau mutualiste Oxance, en lien avec les Hospices Civils de Lyon, le Groupement de Recherche en Psychologie Sociale de l’Université Lyon 2, la Fondation de l’Avenir ainsi que des Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) publics, et des structures privées à but non lucratif.

ONCOPAD vise à déployer un programme d’accompagnement à la gestion des parcours oncologiques chez les personnes âgées dépendantes, accueillies en EHPAD.

La recherche au service de l’amélioration de la prise en charge des personnes âgées dépendantes atteintes de cancer

En France, plus de 118 000 cas de cancers ont été diagnostiqués chez les sujets âgés de 75 ans et plus parmi les 382 000 cas estimés en 2018, représentant plus de 30% des nouveaux cas. Selon les projections les plus récentes, cette proportion atteindra 50% en 2050.

La prise en charge d’une personne âgée atteinte de cancer présente des particularités avec la nécessité d’adapter les stratégies thérapeutiques anticancéreuses et de prendre en compte les spécificités des personnes âgées. Le vieillissement est marqué par des difficultés progressives de l’adaptation de l’organisme au stress, un déclin des fonctions cognitives et sensorielles, une prévalence élevée de comorbidités, ou encore une perte d’autonomie.

La prise en charge oncologique chez les personnes âgées dépendantes institutionnalisées en EHPAD constitue un enjeu grandissant. L’augmentation de l’incidence des cancers avec le vieillissement de la population, la chronicisation des soins spécifiques du cancer, l’accroissement de la durée de vie avec un cancer et l’impact des thérapies sur la perte d’autonomie des patients impliquent de mettre en œuvre une prise en charge adaptée.

La genèse du projet ONCOPAD

L’annonce du diagnostic d’un cancer auprès du patient et de son/ses proche.s aidant.s peut parfois susciter différentes incompréhensions de leur part malgré le cadre bienveillant et humain apporté par les personnels médicaux et paramédicaux. En effet, le choc psychologique provoqué est souvent tel que le patient et son entourage ne sont plus en capacité d’entendre les explications du médecin à l’origine de l’annonce.

L’élaboration concertée d’un programme ‘diagnostic et thérapeutique’ est d’autant plus complexe lorsque le patient et son/ses proche.s aidant.s sont âgés et peuvent présenter des troubles cognitifs et/ou sensoriels rendant difficile l’obtention d’un consentement éclairé concernant les décisions à prendre une fois le diagnostic posé.

ONCOPAD a pour ambition de développer les connaissances et compétences des professionnels des EHPAD afin de guider les patients et leurs aidants dans la prise de décision diagnostique et thérapeutique. L’étude permettra de mettre au point des outils pédagogiques adaptés à la cible.

A des fins d’évaluation de l’impact du programme ONCOPAD, une attention particulière sera portée sur l’appropriation par les professionnels paramédicaux de ces concepts épidémiologiques, éthiques, médicaux et économiques associés à l’oncogériatrie. Il s’agira également de mesurer le taux de satisfaction des paramédicaux vis-à-vis du programme et de quantifier le nombre de centres ayant implémenté un document pédagogique à destination des professionnels/des usagers.

Ce programme sera coordonnée par la Fondation Solimut Mutuelle de France pour une durée de 3 ans, avec le soutien scientifique de CLARA.