Fondation de l'Avenir Recherche et innovation en santé

Journée nationale de l’audition : la Fondation Écouter Voir mobilisée pour la recherche

11.03.2021
Logo Fondation Ecouter Voir

Aujourd’hui se déroule la Journée nationale de l’audition. L’occasion de souligner l’importance de la prévention sur ce sujet et de sensibiliser à la recherche concernant les pathologies de l’audition.

L’engagement à la recherche s’effectue également à travers la Fondation Écouter Voir, sous égide de la Fondation de l’Avenir, dont l’objet social est de soutenir des programmes portant sur les troubles de l’audition, des projets mutualistes d’innovation en pratiques de soins et de financer des études scientifiques, notamment sur l’efficacité des moyens de diffusion du son.

En effet, les troubles auditifs affectent la moitié de la population après 60 ans et une population de plus en plus jeune lorsque elle est confrontée à des expositions prolongées au bruit.

Une des problématiques actuelles est l’écoute continue de son compressé. Il s’agit d’un phénomène consistant à supprimer les écarts entre les sons forts et les sons faibles, autrement dit à relever le niveau sonore d’un son faible pour qu’il soit mieux perceptible et inversement diminuer un son trop fort.

La compression du son est actuellement omniprésente. À la radio, à la télévision, dans les applications, le son compressé finit par remplacer de manière quasi systématique le son naturel. Or ces respirations, ces silences, sont essentiels pour l’oreille comme pour le psychisme. L’oreille a besoin de ces nuances, de ces contrastes sonores que le son compressé lui enlève. C’est pourquoi, l’auditeur qui écoute une musique compressée, pour retrouver une impression de contraste, a inconsciemment tendance à mettre le son plus fort.

Un programme porté par le professeur Christine PETIT, Institut Pasteur, Collège de France, Paris, professeur Paul AVAN, CHU de Clermont-Ferrand et Monsieur Christian HUGONNET, La Semaine du Son, Paris, étudie les effets du son compressé sur la sensibilité de l’oreille. L’objet de ce projet est d’investiguer les entorses possibles à la règle du niveau de décibels, car la musique compressée pourrait être plus dangereuse que ce que les normes actuelles d’exposition prévoient.

Il est probable que les mécanismes de réparation lents ne dépendent pas de la structure temporelle fine des sons, mais principalement de la dose d’énergie reçue, intégrée sur plusieurs heures ou jours.

La Fondation Ecouter Voir vous encourage au cours de cette journée nationale de l’audition à faire des pauses sonores régulières au quotidien.


Logo Grand Prix Fondation Ecouter VoirLa Fondation Écouter Voir lance en 2021 son Grand Prix
Le Grand Prix Écouter Voir entend attirer l’attention des étudiants d’audioprothèse de 2ème et 3ème année sur l’évolution des pratiques du métier et par conséquent du parcours patient de demain « de la prise de conscience à l’appareillage et au suivi ».
Ce concours s’adresse aux étudiants dont les idées renouvelleront la conception des centres d’audition en proposant une organisation innovante et prospective du parcours patient.
Cliquez ici pour en savoir plus.