Recherche et innovation en santé

Motards après 40 ans ! La restitution

04.10.2018
Motards 40 ans

C'est à l'initiative de la Fondation Mutuelle des Motards que s'est organisé un colloque thématique autour de la question des motocyclistes après 40 ans, le 22 septembre dernier à Metz (Lorraine). Retour sur cette manifestation avec un œil sur la publication d’un ouvrage collectif pour lequel peu de littérature académique n'est référencée.

« Sur cette question des motocyclistes après 40 ans, il nous est très vite apparu nécessaire d’élargir le postulat de recherche en y apportant davantage d’éclairages liés aux sciences humaines et sociales, comme la psychologie, la philosophie, l’histoire, la géographie et d’autres » précise d’entrée Alain Borie, président de la Fondation Mutuelle des Motards. Une pluridisciplinarité comme grille de lecture pour la quarantaine de personnes réunies, Patrick Jacquot, président Mutuelle des Motards, en chef de file. C’est ainsi que s’est dessiné le panorama de ce colloque, une vision « grand angle » des évolutions sociétales des pratiques et des risques.

Panorama pluridisciplinaire

 

Après une introduction d’Alain Borie sur le rôle de la Fondation Mutuelle des Motards, c’est l’essence même de cette journée qui a été abordé par Marc Camiolo, docteur en sociologie et coordinateur scientifique du colloque : traiter des évolutions du motocyclisme et aborder la question des risques inhérents.

Ainsi, Gérard Hernja, docteur en sciences de l’éducation, a traité l’influence des représentations par l’ensemble des usagers de la route et de leurs attitudes vis-à-vis des deux-roues motorisés  ;

Marc Camiolo a abordé la problématique des convergences et divergences des représentations dans le rapport du motocycliste au risque et à la loi;

Hervé Regnauld, professeur de géographie s’est efforcé d’étudier la mobilité d’un groupe pour définir des similitudes en termes de codes et de pratiques.

Vanessa Cucurullo, chargée d’études à la Mutuelle des Motards, a profité de la seconde partie de journée pour évoquer des questions autour des pratiques et des perceptions identitaires.

Jean-Yves Uzureau, auteur et concepteur de supports destinés à l’enseignement, a quant à lui évoqué la pédagogie du risque après 40 ans .

Enfin, c’est l’étude de la prise de risques en lien avec l’âge, proposée par Denis Berger, docteur en sociologie, avec pour hypothèse que le nombre d’années est un indicateur trop évident pour être honnête.

« Éclairer de plusieurs endroits à la fois, c’est l’espoir que l’on puisse le voir un peu mieux »

Marc Camiolo

Rendez-vous début 2019 avec la publication d’un ouvrage collectif, future référence sur la question des motards après 40 ans.

 


Quel rôle pour la Fondation Mutuelle des Motards ?

Ce colloque est dans la continuité de l’engagement de la Fondation Mutuelle des Motards.

Depuis 2014, la Fondation est engagée dans une étude exploratoire sur la population des motards de plus de 40 ans. Son enjeu, apporter de nouvelles connaissances sur les comportements, les facteurs de risque et les pratiques des usagers des deux et trois roues motorisés de plus de 40 ans pour mieux analyser leurs besoins réels et proposer des recommandations en matière de prévention des risques