Non classé

Prix CASDEN du Jeune Chercheur remis au docteur Jean PORTERIE

30.06.2022

Le Prix CASDEN 2021 du Jeune Chercheur a été remis au docteur Jean PORTERIE, chirurgien cardiaque, pour ses recherches autour d’un biomarqueur sanguin du microbiote valvulaire, ce mardi 28 juin 2022 à Toulouse.

Photo-Remise Prix Casden 2021-Docteur Jean Porterie ok

De gauche à droite :  Olivier LAIREZ, Erik LAVARDE, Jacques AMAR, Jean PORTERIE,
Jean-François LEFEBVRE et Philippe MICLOT

La remise de prix s’est déroulée à l’espace Vanel – Arche Marengo (Médiathèque José Cabanis) à Toulouse, en présence notamment de Philippe MICLOT, Délégué Général à la CASDEN, d’Erik LAVARDE, Chef de pôle Développement et Valorisation de la Fondation de l’Avenir, de Jean-François LEFEBVRE, Directeur Général du CHU de Toulouse, du Professeur Olivier LAIREZ, Directeur de la recherche et de l’innovation au CHU de Toulouse, du Professeur Jacques AMAR, Chef de service hypertension artérielle au CHU de Toulouse et du docteur Jean PORTERIE, lauréat du Prix CASDEN du Jeune chercheur 2021.
Le docteur PORTERIE a été récompensé pour son projet « Microbiote valvulaire et valvulopathie ».

Les valvulopathies dégénératives : qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit des altérations tissulaires des valves qui ne sont pas d’origine inflammatoire ou infectieuse et qui combinent une dégradation des fibres conjonctives et élastiques avec une accumulation de certaines substances. Ces valvulopathies peuvent se voir chez le sujet jeune mais leur apparition est d’autant plus forte que le sujet prend de l’âge.

En France, elles sont devenues :
–  La première cause de l’insuffisance mitrale, avec des degrés de gravité divers ;
–  Une cause fréquente d’insuffisance aortique ;
–  La cause la plus fréquente des sténoses aortiques de l’adulte.

L’incidence des valvulopathies dégénératives augmente avec le vieillissement de la population. Le pronostic spontané des valvulopathies aortiques sévères est sombre et le seul traitement curatif est le remplacement valvulaire. Dans l’année qui suit l’intervention, 15% des patients présentent une complication. Le microbiote valvulaire pourrait contribuer à la dégénérescence valvulaire et jouer un rôle dans la survenue de complications post-opératoires.

Mieux comprendre et prévenir les valvulopathies dégénératives
Les valvulopathies dégénératives augmentent avec le vieillissement de la population et le traitement curatif est souvent chirurgical. Un microbiote bactérien pourrait favoriser la dégénérescence valvulaire et les complications post-opératoires.

C’est pourquoi l’équipe du docteur Jean PORTERIE vise à identifier un biomarqueur sanguin du microbiote valvulaire, chez des patients opérés d’une valvulopathie aortique liée à l’âge, et à déterminer si les microbiotes sanguin et/ou valvulaire prédisent la survenue d’une complication post-opératoire.

Les résultats de l’identification d’un biomarqueur sanguin capable de prédire la présence d’un microbiote valvulaire ouvriraient la voie à :
• des stratégies visant à prévenir l’aggravation de la valvulopathie ;
• une stratification pré-opératoire des patients ;
• de nouvelles stratégies visant à limiter la survenue de complications post-opératoires.

Cliquez ici pour lire l’interview du docteur Jean PORTERIE dans What’s up Doc.

 

Prix Casden du Jeune chercheur : les trois précédent.es lauréat.es
Edition 2020 : docteur Ludivine ELIAHOU pour ses travaux sur les effets bénéfiques d’un entraînement pour des patients atteints du syndrome de Marfan ;

> Edition 2019 : docteur Pierre-Antoine FAYE pour ses travaux sur la régénération de l’endothélium cornéen à base de cellules souches ;

> Edition 2018 : docteur Laura MECHTOUFF pour ses recherches autour des accidents vasculaires cérébraux.