Fondation de l'Avenir Partenariats

Le Prix CASDEN du Jeune chercheur porte sur le syndrome de Marfan

02.07.2021
Prix Casden du Jeune chercheur 2020 - Dr Ludivine ELIAHOU

Le Prix CASDEN a été remis au docteur Ludivine ELIAHOU pour son étude clinique sur les effets bénéfiques d’un entraînement combinant endurance et résistance pour des patients atteints du syndrome de Marfan.

La remise de ce prix 2020 s’est déroulée hier en visioconférence en présence de Vincent-Nicolas DELPECH, directeur du GHU AP-HP Nord – Université de Paris, de Claude JECHOUX, président CASDEN Banque Populaire, de Marion LELOUVIER, présidente du directoire de la Fondation de l’Avenir, du professeur Guillaume JONDEAU, cardiologue et coordinateur du Centre National de référence du Syndrome de Marfan et apparentés, Hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP et du docteur Ludivine ELIAHOU, cardiologue à l’Hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP et lauréate du Prix CASDEN du Jeune Chercheur.

Qu’est-ce que le syndrome de Marfan ?
Le syndrome de Marfan (MFS) est une maladie génétique rare qui se caractérise par une combinaison variable de manifestations cardiovasculaires (dilatation de l’aorte), musculo-squelettiques (grande taille, scoliose), ophtalmologiques (réduction significative de l’acuité visuelle) et pulmonaires.
A ce jour, il n’existe aucun traitement efficace et la prise en charge des symptômes est difficile pour les personnes atteintes de ce syndrome.
L’équipe du docteur Ludivine ELIAHOU porte notamment son attention sur l’atteinte cardiovasculaire causée par la maladie. En effet, une dilatation progressive de l’aorte s’accompagne d’un risque élevé de dissection aortique ce qui constitue une source d’anxiété pour les patients. L’activité physique est donc souvent restreinte du fait de la gêne fonctionnelle mais aussi du fait de l’angoisse de faire un effort qui augmenterait le risque de dissection.*

 » Nous proposons  un programme adapté à cette population pour laquelle les efforts physiques intenses sont contre indiqués alors que l’activité physique semble bénéfique y compris sur le système cardiovasculaire. »
Docteur Ludivine ELIAHOU, cardiologue à l’Hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP et lauréate du Prix CASDEN du Jeune Chercheur.

Comment améliorer la qualité de vie des patients ?
Les travaux de l’équipe du docteur ELIAHOU reposent sur une méthode d’entraînement de la capacité aérobie et de la musculation, adaptés à cette pathologie.
Ce protocole est composé d’un entraînement continu en aérobic plus ou moins combiné à un entraînement de la force musculaire et de la puissance sous forme de circuit d’exercices. Une exploration fonctionnelle au repos cardiaque et vasculaire sera établie avant et après un protocole d’entraînement de 6 mois.  La fonction musculaire squelettique des patients sera également évaluée.
L’ensemble de ces observations permettra de calibrer des charges d’entraînement optimales et sûres dans le but de créer un protocole d’entraînement individuel adapté aux patients atteints par le syndrome de Marfan.

Un prix pour encourager la recherche et susciter de nouvelles vocations scientifiques
Depuis 2009, le Prix CASDEN est remis à un jeune chercheur de moins de 40 ans, choisi parmi l’ensemble des projets retenus dans le cadre de l’appel à projets annuel en recherche médicale appliquée de la Fondation de l’Avenir.

Prix Casden du Jeune chercheur : les trois précédent.es lauréat.es
Edition 2019 : docteur Pierre-Antoine FAYE pour ses travaux sur la régénération de l’endothélium cornéen à base de cellules souches ;
Edition 2018 : docteur Laura MECHTOUFF pour ses recherches autour des accidents vasculaires cérébraux ;

Edition 2017 : professeur Florence THIBAUT pour ses recherches sur la Stimulation Électrique Transcrânienne non invasive (tDCS) dans le traitement de l’addiction sexuelle.