Non classé

Encourager le dépistage précoce de la schizophrénie chez les jeunes

15.02.2018
Fonds Avenir Matmut Psychiatrie - Schizophrénie

Réunies autour du Professeur Marc Maier, la Matmut, la Fondation de l’Avenir et la Fondation Deniker s’engagent via le Fonds Avenir Matmut pour le dépistage précoce des risques de psychose chez les jeunes.

schizophrénie

Le projet des professeurs Marc Maier et Pavel Lindberg (CNRS, Université Paris Descartes) a pour objectif de prévenir les épisodes psychotiques chez les jeunes. A cette fin, leurs travaux sont centrés sur l’implication cérébrale dans la schizophrénie, les altérations cérébrales susceptibles de sous-tendre les déficits comportementaux liés à la schizophrénie, notamment par la définition de mesures utiles comme marqueurs cliniques précoces.

Permettre une approche thérapeutique plus précoce, plus personnalisée et donc plus efficace.

Ne plus appréhender la schizophrénie comme une fatalité, mais admettre qu’à l’instar d’autres pathologies plus visibles, elle peut être dépistée et par conséquent, ses symptômes mieux contrôlés. Le mieux vivre des patients, de leur entourage est l’enjeu et l’ambition qui ont fédéré les présents lors le 13 février dernier, dans les locaux parisiens de la Matmut.

Tour à tour, chacun s’est exprimé sur son engagement. Daniel Havis, président de la Matmut, a rappelé que le groupe soutenait de manière volontaire, et cela depuis six ans via le Fonds Avenir Matmut, la recherche en psychiatrie, recherche dédiée à « un handicap invisible ».

Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, a souligné le caractère récent mais déterminé de l’engagement de la Fondation dans ce secteur de la recherche médicale qui est trop souvent « oublié » des financements de recherche.

Enfin, le professeur Raphaël Gaillard, président de la Fondation Deniker a présenté la Fondation nommée en hommage au professeur Pierre Deniker et l’héritage que la psychiatrie française lui doit ; ainsi que la modernité de son message : faire avancer la recherche et changer le regard sur la maladie.

Daniel Havis, Dominique Letourneau, le professeur Raphaël Gaillard et le professeur Marc Maier se sont d’ores et déjà donné rendez-vous à la rentrée pour partager l’avancement de ces travaux.

—————————————-

Sont présents sur la photo (de gauche à droite) : Etienne Caniard (président du conseil de surveillance de la Fondation de l’Avenir), Pr Raphaël Gaillard (président de la Fondation Pierre Deniker), Pr Marc Maier (CNRS, Université Descartes – Paris), Daniel Havis (president du Groupe Matmut), Maryline Contreras (secrétaire générale de la Fondation de l’Avenir) et Dominique Letourneau (président du directoire de la Fondation de l’Avenir).

schizophrénie schizophrénie